• (Action ou vérité ?) Chapitre 12 - Es-tu amoureux de Riko ?

    Chapitre 12 :

    Es-tu amoureux de Riko ?

     

    Kiyoshi : Action.  

    Murasakibara (en tendant un paquet de chips) : Manges ça.

    Aomine : C'est quoi cette action toute pourrie.

    Akashi (regard noir) : Atsushi, joues un peu plus sérieusement.  

    Himuro : Trouves autre chose Atsushi.

    Murasakibara (en boudant) : Mais … Je n’ai pas d'idée Muro-chin …

    Kiyoshi : Si je dis vérité tu as plus d'idée ?  

    Murasakibara : Non.

     

    Himuro soupire, « Qu'est-ce qu'il peut être capricieux des fois, mais il est tellement adorable comme ça ». Himuro s'approche de Murasakibara et chuchote quelque chose d'inaudible pour les autres lycéens présents. Mais ils remarquent toutefois, les caresses qui se voulaient discrètes, que Himuro fait à Murasakibara.

     

    Murasakibara : Je n’ai pas compris, pourquoi ?  

    Himuro : Ne t'inquiètes pas, j'ai ma petite idée.

    Murasakibara : Si tu le dis.

     

    Himuro repart s'installer correctement à sa place et regarde du coin de l'œil Hyuuga.

     

    Murasakibara : Pourquoi tu t'obstines avec Hyuuga ? Moi je trouve qu'il n'a pas l'air très intéressé.

     

    Cette remarque fait réagir le capitaine de l'équipe de Seirin. Ce n'est pas qu'il n'est pas intéressé, juste qu'il n'a pas trouvé le moment et qu'il est trop pudique pour montrer son affection contrairement à l'autre bisounours. Himuro et Murasakibara regardent Hyuuga amusés par sa réaction. Kiyoshi, de son coté, réfléchit sérieusement à une réponse à cette question. Il s'est lui aussi demandé à plusieurs reprises si ça en valait la peine. Comme Murasakibara, il s'est lui aussi dit plusieurs fois que son capitaine n'était vraiment pas intéressé par lui et qu'il préférait surement les filles … Enfin … Une en particulier.

     

    Kiyoshi (Sourit tristement) : Je ne sais pas.

     

    Le cœur de Hyuuga se serre à l'entente des paroles de Kiyoshi. Il aurait aimé que Kiyoshi dise que c'est parce qu'il l'aimait mais il aurait dû s'en douter. « Je savais qu'il préférait Riko, et qu'il n'éprouvait rien de plus pour moi. » pense Hyuuga. Kiyoshi décide de tourner la bouteille sans trop de conviction. Elle désigne Hyuuga mais celui-ci semble ne pas remarquer que le prochain c'est lui et reste perdu dans ses pensées.

     

    Kiyoshi : Heu … Action ou vérité ?

    Hyuuga : …

    Kuroko : Hyuuga-senpai ?

    Hyuuga (toujours perdu) : … 

    Kiyoshi : Hyuga ?

    Hyuuga (reprenant ses esprits) : Ahh … désolé, vérité.  

    Kiyoshi : Es-tu amoureux de Riko ?

    Hyuuga (choqué) : …

    Kagami : On l'a définitivement perdu.  

    Kiyoshi (rit faussement en se grattant l'arrière de la tête) : Haha … Si tu ne veux pas répondre ce n’est pas grave, je change de question.

    Hyuuga : Pourquoi tu me poses une question aussi débile ?!

    Midorima : Tu es censé répondre et non poser une autre question. 

    Kiyoshi : C'est que … euh … 

    Hyuuga (baisse la tête) : Tu sais très bien que ce n'est pas elle que j'aime, baka !! 

    Kiyoshi : Hein ?

     

    Hyuuga a toujours la tête baissée. Il en a marre de se prendre la tête avec l'autre idiot de service. Pourquoi ne pouvait-il tout simplement pas comprendre ce qu'il ressent à son égard ? Certes il est souvent dur avec lui mais cela ne signifie pas qu'il le déteste, au contraire !

     

    Hyuuga (prend sa veste et se dirige vers la porte) : Je m'en vais ! 

    Kiyoshi (attrape le bras de Hyuuga) : Attends Hyuuga !

    Hyuuga : La ferme ! Et lâches-moi ! 

    Kiyoshi : Pourquoi tu t'énerves ?

    Kagami : Hyuga-senpai, tu devrais te calmer. 

    Kiyoshi : Excuses-moi, je …

    Hyuuga : J'en ai marre ! Arrêtes de te foutre de moi !  

    Kiyoshi : Hein ?

    Hyuuga : Laisses-moi tranquille et vas plutôt jouer avec Riko ! Je sais très bien que tu l’aimes ! Et que … que … 

    Kiyoshi : Que j'aime Riko ?

    Hyuuga : La ferme ! Ne m’adresses plus jamais la parole ! Je ne sais même pourquoi je te parle encore, alors … alors que … que je te déteste ! 

    Kiyoshi : Tu te fais de fausses idées Hyuuga. 

    Hyuga : Je … 

    Kiyoshi (lui coupe la parole) : Je ne suis pas amoureux de Riko, et je pense que c'est évident.

     

    Kiyoshi a toujours le bras de Hyuuga piégé entre ces doigts. Il le fixe intensément, Hyuuga par fierté ne baisse pas le regard mais commence à faiblir et sent ses yeux se remplir de larmes.  

     

    Kiyoshi : Hyuga, je t'aime !

     

    Le cœur de Hyuga rate un battement à l’entente de ces paroles mais Kiyoshi ne le laisse pas réfléchir et poursuit.

     

    Kiyoshi : Je sais très bien que les sentiments qui j'éprouve pour toi te mettent mal à l'aise, et j'ai longtemps hésité avant de te l'avouer, parce que j'avais peur de te perdre. Mais je me rends compte aujourd'hui que j'avais tout faux, parce que tu n'as jamais ressenti ne serait-ce que de l'amitié pour moi.

     

    Kiyoshi lâche le bras de Hyuuga et sourit.

     

    Kiyoshi : J'arrête de t'embêter à partir de maintenant.

     

    Kiyoshi se dirige vers la porte, il n'a plus rien à faire ici. « Teppei ... m'aime ? » Si seulement il n'avait pas agi aussi bêtement et qu'il c'était confessé à Kiyoshi comme il l'a toujours voulu. Maintenant qu'il sait que ses sentiments sont partagés, qu'est-ce que ça change ? Kiyoshi pense que Hyuuga le déteste. Hyuuga a les larmes aux yeux, et jette sa veste sur Kiyoshi qui a la main posée sur la poignée, s'apprêtant à ouvrir la porte.

     

    Hyuuga : Si tu m'aimais vraiment, tu n'aurais pas répondu « Je ne sais pas » à la question de Murasakibara et tu n'aurais pas non plus mis autant de temps avant de répondre ! 

    Kiyoshi (s’énervant à son tour) : Mais tu voulais que je lui réponde quoi ?! Que je t'aime même si tu n'as rien à faire de ce que je ressens ?! 

    Hyuuga : Qui n'a rien à faire de ce que tu ressens !?  

    Kiyoshi : Arrêtes de mentir, je sais très bien que tu aimes Riko, vous êtes toujours ensemble !

    Hyuuga : Qu'est-ce que tu en sais ?! Ça t’arrive d'utiliser ta tête pour réfléchir ?! 

    Kiyoshi : Arrêtes de me prendre idiot !

    Hyuuga : Je ne te prends pas pour un idiot, tu es un idiot ! Sinon tu aurais compris que c'est toi que j'aime ! Riko et moi ne sommes rien de plus que des amis d'enfance, Baka !

    Kiyoshi : Hein ? Que … Quoi ?

     

    Hyuuga reste sans rien dire, s'il ouvre la bouche de nouveau, il ne pourrait pas retenir ses larmes.

     

    Kiyoshi : Hyuuga ?

     

    « J’en peux plus ! Pourquoi tu ne peux pas simplement comprendre ce que je ressens ?! ». Kiyoshi s’approche doucement de Hyuuga, de peur de le faire souffrir ou de peur de se prendre un autre objet non identifié sur la tête. Il est en face de lui, cherchant à capter le regard de l’homme qu’il aime, mais celui-ci fuit tout contact visuel.

     

    Kiyoshi (chuchotant) : Hyuuga …

    Hyuuga (en pleurant) : Je t'aime, Baka !

     

    Kiyoshi reste bouche bée. Hyuuga est devant lui, le visage submergé de larmes et le plus important, il vient de lui dire qu'il l'aimait. Kiyoshi ne réfléchit pas plus et s'avance vers Hyuuga pour combler l’espace qui reste entre les deux adolescents pour le prendre dans ses bras, ce dernier tente tout d'abord de repousser son ami mais Kiyoshi ne veut absolument pas le lâcher puis Hyuuga abandonne l'idée de se dégager de cette étreinte. Il le serre contre lui comme si sa vie en dépendait, il veut le sentir contre lui, il veut garder Hyuuga pour lui, seulement pour lui. Ça fait tellement longtemps qu'il attend ce moment, qu'il en rêve. Il ne veut pas que ça s'arrête, il veut continuer de sentir la chaleur du corps de Hyuuga contre le sien.

     

    Kiyoshi : Hyuuga …

     

    « Pitié, tais-toi ! » pense Hyuuga, « Ne parles pas, ne m'appelles pas, je ne vais pas pouvoir supporter plus ».

     

    Kiyoshi : Hyuuga …

    Hyuuga (en pleurant) : …

     

    « Arrêtes ! Ça ne t’a pas suffit de me faire pleurer ?! ».

     

    Kiyoshi : Hyuuga …

    Hyuuga (ne cessant de pleurer) : Tais-toi ! 

    Kiyoshi : Hyuuga …

    Hyuuga (avec une voix suppliante) : S'il te plait, arrêtes … 

    Kiyoshi : Hyuuga, je t'aime …

    Hyuuga (cachant son visage contre le torse du plus grand) : Moi aussi, Bakayaro.

     

    Kiyoshi sourit tendrement, « Tu es tellement mignon Hyuuga comme ça », pense Teppei. Le numéro 7 de Seirin relève le visage de son capitaine avec sa main et plonge son regard dans le sien. Les yeux de Kiyoshi reflètent le désir, cependant, il n'ose pas poser ses lèvres sur celles de son camarade de peur de le brusquer. Mais Hyuuga n'en peux plus d'attendre, il parcourt la distance entre les deux visages en se soulevant sur la pointe des pieds, pour venir poser ces lèvres sur celles de Kiyoshi en un chaste baiser. Hyuuga recule aussitôt après avoir embrassé Teppei mais le plus grand en voulait plus, il attire le visage de Hyuuga de nouveau et l'embrasse longuement. Les mains de Kiyoshi viennent caresser la nuque de Junpei, qui sent un frisson parcourir sa colonne vertébrale. Kiyoshi lâche les lèvres de Hyuuga avec regret mais loge son visage dans le cou de son ami pour déposer des baisers. Hyuuga tire légèrement les cheveux de Teppei en sentant le plaisir l'envahir soudainement.

     

    Hyuuga : Kiyoshi ! 

    Aomine : Je crois qu'ils nous ont oubliés.  

    Kasamatsu : Je pense qu’ils ne sont pas les seuls à nous avoir oubliés. 

    Murasakibara : Je ne sais pas pourquoi, mais je me sens de trop.

    Takao : C'était magnifique (se mouche bruyamment le nez) dfgh vdih fhu  h usoi.

    Midorima : Exprimes-toi correctement Takao.

    Takao : Nnp jfu ih gfj. 

    Himuro : Ce doit être l'émotion.

    Kuroko : Je pense aussi.

    Kise (en pleurant) : O dfhg dgugygb bcsf !

    Kasamatsu : Tu ne vas t’y mettre aussi !

    Kise : Mais… Iu dfoi  u fh ! 

    Midorima : Il a surement des gènes en commun avec Takao nanodayo. 

     

    Kiyoshi retourne à sa place suivit de Hyuuga qui baisse la tête pour que les autres ne remarquent pas les rougeurs sur ses joues bien que ceux-ci ne peuvent que les voir. Kiyoshi reprend sa place entre Midorima et Kagami et Hyuuga entre Kise et Aomine. Hyuuga tourne la bouteille qui désigne Kuroko.

     

     


  • Commentaires

    1
    Jezebel
    Dimanche 9 Août 2015 à 23:44

    Trop fleu bleu pour moi... Mais la fin m'a fait exploser de rire !

    2
    Dimanche 23 Août 2015 à 20:04

    Carotte : Oh ! Pour une fois que c'est Patate qui écrit du cute..
    Patate : Moi même, je suis choquée !!! Mais bon, je me suis rattrapée avec mes conneries d'après !

    Patate et Carotte

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :