• (Action ou vérité ?) Chapitre 14 - Lèche-moi !

    Chapitre 14 :

    Lèche-moi

     

    Hyuga : Action !

    Kuroko : Fais tout ce que dit Kiyoshi-senpai pendant 5 minutes.

    Hyuga : C’est une blague ?!

    Aomine : Qu’est-ce qu’il va bien pouvoir lui demander ?

    Kagami : Moi je t’aurais demandé de te suicider !

    Aomine : Pfff … !

    Takao (en regardant Midorima) : Oh ! J’aurais aimé être à la place de Kiyoshi !

    Midorima (remonte ses lunettes) : …

    Kise : Moi ça ne m’aurais pas dérangé d’être à la place de Hyuuga-san … Si c’est Kasamatsu-senpai qui me donne des ordres, je suis prêt à faire n’importe quoi !

    Kasamatsu : Tsss …

    Kagami : T’es vraiment maso Kise.  

    Aomine : J’aurai plutôt dit une trainée.  

    Kise : Aominecchi … !

     

    Hyuuga ne panique pas « Connaissant Kiyoshi, il va surement demander des trucs tout mignon. Son cerveau est programmé pour faire et dire que des choses débiles et innocentes ». Et même si il ne se l’avouera jamais, il aime être au contact du corps de Teppei et cette action est une très bonne occasion pour se rapprocher de son camarade. 

     

    Kiyoshi (affichant un grand sourire) : Hyuga, approches.

     

    Hyuuga fronce les sourcils. Recevoir des ordres ne lui plait pas, surtout venant de Teppei. Mais il s’exécute à contre cœur. Il se lève avec une expression ennuyée collée au visage et se place devant Kiyoshi qui le fixe dans les yeux, le faisant attendre.

     

    Kiyoshi : … Baisses toi.

     

    Hyuuga commence à être agacée du ton qu’emploi Kiyoshi, mais il se baisse en se positionnant entre les jambes de l’autre joueur de Seirin, posant un genou à terre et attendant la suite, qui mit énormément de temps à venir.

     

    Kiyoshi : … Enlèves ton haut.

    Hyuuga (choqué) : Hein ?! Tu n’es pas sérieux là ?!

    Kiyoshi (en souriant) : Je suis très sérieux, Hyuuga.

    Aomine : Enfin de l’action !

    Hyuuga (fixant Kiyoshi) : Konoyaro ! Je te conseille de réfléchir avant de dire quoi ce soit. Tu risques de le regretter après !

    Kiyoshi (continuant à sourire) : Je prends le risque.

     

    Hyuuga hésite mais n’a d’autre option que de se déshabiller. Il l’enlève lentement, tremblotant à cause de tous ces regards fixés sur lui, mais le plus déstabilisant est surement celle de Kiyoshi. Il sent aussi les battements de son cœur s’accélérer au fur et à mesure que les secondes défilées. Teppei, quand à lui, affiche un sourire diffèrent des sourires de débile qu’il a en général, celui-ci et plus vicieux et sadique. Il ne s’entendait surement pas à ça. « Quel sale pervers ! Il reste combien de temps, merde ?! »

     

    Kiyoshi : Touches toi.

    Hyuga : Crèves !  

    Kuroko : Tu n’as pas le choix, Hyuuga-senpai.

    Hyuuga : Tsss …

     

    Hyuuga foudroie Teppei du regard mais l’autre ne flanche pas et garde son sourire. Junpei pose sa main sur son ventre et remonte très lentement, les joues empourprées et fixant un point derrière Teppei. Kiyoshi ne rate pas une secondes de cette magnifique scène.

     

    Kise : Sexy !

    Hyuga : La ferme !

     

    Après quelques secondes à se toucher …

     

    Kiyoshi : Tu peux arrêter, Hyuuga.

     

    Hyuuga se stoppe.

     

    Hyuuga : T’es vraiment tordu, Kiyoshi ! 

    Kiyoshi : Ton calvaire ne fait que commencer.

     

    Hyuuga appréhende la suite mais n’a pas d’autre choix que d’attendre la consigne suivante en espérant que sa torture finisse rapidement.

     

    Kiyoshi : Approches ton visage.

    Hyuuga : Enfoiré !

     

    Après ces paroles pleines d'amour, Hyuuga rapproche son visage de celui de son tortionnaire.

     

    Kiyoshi : Plus près.

    Hyuuga : Je vais te tuer Kiyoshi !

     

    Il était à quelques millimètres du visage de l’autre, tellement près qu'il peut sentir même sa respiration. Kiyoshi rapproche à son tour son visage de celui de son capitaine. Celui-ci ferme les yeux par réflexe.

     

    Hyuuga : Hum … ?!

     

    « Il va surement embrasser Hyuuga … », pense la plupart des présents … Il pose sa main sur les hanches de Hyuuga et ils restent un longtemps moment comme ça mais il ne fait rien de plus, ce qui a tendance à faire chauffer Hyuuga. De colère ? Ou de plaisir ? Peut-être même les deux.

     

    Kiyoshi : Recules.

    Hyuga (ouvre grand les yeux) : Hein ?!

    Kiyoshi : Recules un peu. Tu peux remettre ton t-shirt.

     

    « C’est définitivement de la colère ! », pense Hyuuga frustré. Il obéit aux ordres et recule un peu son visage avant de remettre son haut, déçu qu’il n’y ait pas plus. Kiyoshi regarde autour de lui, et se lève et laissant Hyuuga comme il était.

     

    Aomine : A quoi il joue ?

    Kise : Je ne sais pas. Même pour moi c’est frustrant.

    Kuroko : Il te reste 1 minute, Kiyoshi-senpai.

    Himuro : Ça fait déjà 4 minutes.

    Aomine : Moi j’aurais eu le temps de violer Kagami et le faire hurler de plaisir.

    Kagami : Ta gueule !

     

    Kiyoshi prend son écharpe et se replace comme il était un peu plus tôt puis tend l’écharpe à Junpei.

     

    Hyuuga (septique): Pourquoi faire ?

    Kiyoshi : Bandes toi les yeux.

    Hyuuga : Pourquoi ?!

    Kiyoshi : Ne poses pas de question.

     

    «  Fais chier ! », Hyuuga lance un regard noir à Kiyoshi en prenant l’écharpe et la nouant autour de sa tête.

     

    Kiyoshi : Tu vois quelque chose ?

    Hyuuga : Bien sûr que non, bakayaro !

     

    Kiyoshi sourit « c’est tellement drôle de te taquiner, Hyuuga. » Il prend la main de l’homme en face de lui et la pose sur son torse.

     

    Kiyoshi : Lèches moi.

     

    Hyuuga défait l’écharpe en rougissant.

     

    Hyuuga : T’as craqué ! Je ne ferai pas ça !

    Kagami : Tu n’as pas le choix Hyuuga-senpai.

    Aomine : Ça devient intéressant d’un coup.

    Akashi : Fais ce qu’il te dit.

     

    Hyuuga regarde intensément Kiyoshi, espérant qu’il ait peur de lui et qu’il change d’avis.

     

    Kiyoshi : Hyuuga, fais le.

     

    « Putain ! Qu’est-ce qu’il peut me faire chier celui-là ! » Hyuuga remet l’écharpe et tapote devant lui pour trouver le corps du plus grand, qu'il trouve rapidement. Il a la main sur sa cuisse. Kiyoshi relève la jambe. Hyuuga hésite une fois de plus. Kiyoshi sent la main de Hyuga trembler sur sa cuisse. Mais après quelques secondes de réflexion, Hyuuga se lance et entreprend de lécher le genou de Kiyoshi. Hyuuga remonte le pantacourt de Kiyoshi au fur et à mesure qu’il remonte sa langue. Kiyoshi est complément transporté par ce contact.

     

    Kiyoshi (soupire de bien-être) : …

     

    Pouvoir demander au brun de faire des choses aussi intimes sans qu’il puisse émettre aucune objection, excite énormément Kiyoshi, qui décide d’en profiter au maximum car il sait qu’à la fin de 5 minutes, le plus petit va le tuer pour cet affront.

     

    (Action ou vérité ?) Chapitre 14 - Lèches moi !

     

    A mi-cuisse Hyuuga laisse tomber la jambe de Kiyoshi et agrippe le haut de Kiyoshi. Il se relève un peu, passe sa main sous le bout de tissu et le relève tout en poussant Kiyoshi pour qu’il se retrouve allongé sur le sol. Il commence à lécher le torse de ce dernier. Comme pour la jambe, il remonte lentement tout en le caressant avec ses mains. Hyuuga veut entendre et sentir Kiyoshi, à défaut de voir directement sa réaction. Hyuuga sent Kiyoshi se cambrer légèrement, ce qui le satisfait. 

     

    Midorima : Ça fait 5 minutes, non ?

    Murasakibara : Déjà ?

    Kuroko : Non, 7 minutes.

     

    Hyuuga se redresse rapidement et enlève l’écharpe.

     

    Hyuuga : Tu n’aurais pas pu me le dire ?!

    Kuroko : Je ne voulais pas te déranger, Hyuuga-senpai.

    Hyuuga : Pfff …

     

    Hyuuga balance l’écharpe à la figure de Kiyoshi et repart s’assoir à sa place.

     

    Hyuuga : Vous n'êtes que des gamins !

    Kiyoshi (rigole) : Hahaha … ! C’était amusant !

    Hyuuga (en colère) : Connard !

     

    Hyuuga tourne la bouteille qui désigne Kasamatsu.

     

     

    Pin It

  • Commentaires

    1
    Jezebel
    Dimanche 9 Août 2015 à 23:59

    Kyoshi est un petit coquin... Mais sur l'illustration j’avais tellement l'impression que s'était Kasamatsu  ♥

    2
    Dimanche 23 Août 2015 à 20:18

    Patate : Moi j'adore son côté coquin ! *regard plein de sous-entendu*
    Carotte : Non, ce n'est pas Kasamatsu, sur et certain ! J'ai l'image en entière :P

    Patate et Carotte

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :