• Chapitre 2 : Lâche moi ...

     

    Aomine ouvrit la porte puis le fit entrer avant de fermer la porte derrière eux.

     

    "- On va être tranquille...

    - Tes parents ne sont pas là ?

    - Non, pas ce week-end."

     

    Kise regarda autour de lui, c'était une petite maison, simplement décorée mais agréable. Il vit Aomine monter les escaliers se trouvant en face d'eux et lui emboita le pas. En entrant dans la chambre, Kise ne su plus quoi penser. C'était la première fois qu'il venait ici, il se sentait heureux de pouvoir, enfin, voir à quoi ressemblait la demeure de son petit-ami.

    Aomine ferma la porte puis, prit Kise dans ses bras et l'embrassa langoureusement, plus entreprenant que d'ordinaire, ce qui surprit le plus petit qui recula instinctivement la tête, les joues rougissantes.

     

    "- A.. Aomine-cchi.."

     

    Aomine esquissa un sourire avant de reprendre ce qu'il avait commencé, une main derrière la tête blonde afin qu'elle ne recule plus. Ryouta se laissa faire et entoura la taille d'Aomine de ses bras qui plongea ensuite la tête dans ce cou du blond qui soupira de plaisir. La main droite du bleuté descendit dans le dos de Kise le caressant à travers sa chemise puis plus bas. Kise sursauta puis se recula avec difficulté face à la force d'Aomine.

     

    "- A-Aomine-cchi... Pas.. Pas aussi bas..."

    Aomine fit comme de rien et rapprocha l'autre corps du sien continuant ses attouchement plus que gênant pour le plus petit qui tentait de se défaire de cette emprise.

     

    "- Aomine-cchi, arrêtes... S'il te plaît...

    - Pourquoi, je ferais ça ?

    - A-Ao.."

     

    Le bleuté s'empara des lèvres de Ryouta une fois encore. Sa main qui jusque là n'avait cesser de caresser le vêtement de Kise décida que celui-ci était de trop et passa sous le pantalon. Kise paniqué, repoussa Aomine de toutes ses forces. Le souffle court, les joues rougies, les yeux écarquillés il avait reculé de 2 pas en arrière avant de buter contre une commode.

     

    "- Arrêtes !

    - Quoi, ça ne te plaît pas ?

    - ... Non... Je suis désolé.. Je ne suis pas prêt, je ne me sens pas prêt à ...

    - Tu te fous de ma gueule ! s'énerva Aomine.

    - Aomine-cchi, je..., les larmes montèrent aux yeux de Kise.

    - Tu passes ton temps à me coller, à vouloir me prendre dans tes bras, te faire embrasser et j'en passe..

    - Oui mais...

    - Et là tu me dis que tu veux pas te faire baiser ! hurla Aomine.

    - Aomine-cchi, je suis désolé... Si tu pouvais juste attendre.. Juste encore un peu... paniqua Kise.

    - Attendre ? Te fous pas de moi Kise, j'ai assez attendu. J'ai été gentil, ça fait 3 semaines que je me retient de te prendre !

    - Quoi ? Mais... Si tu m'aimes vraiment alors...

    - Kise ! Ouvres les yeux, deux secondes ! hurla le bleuté, hors de lui.

    - Hein...

    - T'as vraiment cru que je t'aimais?! Pathétique, tu es vraiment pathétique.

    - Alors pourquoi tu n'as pas arrêté de me regarder ?

    - A ton avis..."

     

    Kise n'en cru pas ses oreilles, alors comme ça la seule raison qui avait poussé Aomine Daiki à sortir avec lui c'était son corps et rien que ça. Son seul but était d'écarter les cuisses du jeune mannequin et rien de plus. Appuyer contre la commode, il baissa la tête, ses poings se serrant, il ne voulait pas le croire, il ne voulait tout simplement pas le croire et pourtant la vérité était là. Il n'avait rien vu, rien remarqué... Des larmes douloureuses coulèrent le long de ses joues. Depuis le temps, il aurait du le comprendre, c'était à chaque fois la même chose... Son corps, son visage, sa notoriété... La même chose... Ils sont tous pareil, tous! Ryouta tenta d'essuyer les larmes mais en vain, il ne pouvait s'en empêcher, ses larmes ne cessaient de couler, toujours plus... Pourquoi... Pourquoi, ne s'intéressent-ils qu'à ça ? Qu'à ce corps, ce visage, cet apparence...

    Aomine s'approcha de Kise puis, prenant son menton entre ses doigts, il lui releva la tête.

     

    "- Lâche-moi..."

     

    Le bleuté l'ignora et posa sans délicatesse ses lèvres sur les siennes avant de pousser Kise sur le lit se trouvant à sa droite. Dos au lit, il n'eu pas le temps de se relever que déjà Aomine s'étant placé entre ses jambes, l'empêchait de bouger, lui tenant fermement les bras. Kise tenta de protester mais la langue de son tortionnaire entra de force dans sa bouche. Il se débattait et finalement mordit la langue intruse, ce qui lui valu un regard noir suivit d'un sourire empli de sous-entendu qui effraya au plus haut point Kise qui n'était plus que tremblements.

     

    "- Tu veux jouer à ça, Kise...

    - Non... je t'en prie..."

     

    Kise n'en pouvait plus, les larmes coulant toujours plus sur ses joues, il suppliait Aomine d'arrêter mais celui-ci n'était que plus excité par la réaction du blondinet. Ce corps, il le voulait et il l'aurait.

    Kise ne se débattant que toujours plus, ne pu rien contre les assauts plus que violent du dominant qui lui retira tous vêtements. Kise se replia sur lui même, nu, il sentait le regard d'Aomine fixer sur son corps. Aomine, torse nu déjà, retira le reste de ses vêtements et s'approcha tel un félin vers sa proie, Kise.

     

     


    9 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique