• Un amour interdit

    Un amour interdit
    (écrit par Carotte)

    Résumé : Kise est un jeune mannequin qui n'a rien a envier. Kasamatsu a le coeur qui bat pour celui-ci...

    (Kasamatsu x Kise)

    Cette fanfiction ne se compose que de 2 chapitres.

    Bonne lecture !

     

    Le visage rayonnant, le sourire aux lèvres, les yeux brillants, entouré de son fanclub, il signait des autographes, répondait à des questions, se laissait prendre en photo...

    Cela faisait 10 minutes puis il se décida enfin à franchir les grilles du lycée. Décidemment, depuis cette nouvelle séance photo pour la célèbre marque de vêtements chics pour homme, ses fans se faisaient de plus en plus nombreuses et collantes.

    Kasamatsu soupira, désespéré de voir l'As de Kaijo avoir autant de succès car celui-ci empiétait sur son temps d'entrainement. Kise était bien trop gentil, trop naïf, trop célèbre, trop mignon, trop insouciant, trop immature, trop ... Attend, mignon ?

    Kasamatsu adossé contre le mur du lycée, les bras croisés, fronça les sourcils avant de se secouer la tête d'un geste discret. Mignon... A quoi pensait-il ? Franchement, c'est une bataille perdue d'avance. Face aux petits minois de ces jeunes adolescentes en transe, il ne faisait pas le poids... Il ferma les yeux un instant. « Non mais vraiment... Faut que je me ressaisisse, là! ».

     

    Kise : Bonjour, Kasamatsu-senpai!

     

    Kasamatsu rouvrit les yeux, surprit avant de croiser le regard du jeune mannequin.

     

    Kasamatsu : Ah! Bonjour...

    Kise : Tu attendais quelqu'un ?

    Kasamatsu : Hum ? Non, je réfléchissais... C'est quoi ce sourire débile ?

    Kise : Ah euh... C'est parce que j'ai une nouvelle petite amie !

     

    Le coeur du capitaine se serra soudainement.

     

    Kasamatsu : Encore une ?!

    Kise : Ne dis pas ça comme si j'en changeais tous les jours !

    Kasamatsu : Ouais, ouais... C'est vrai... Pour la dernière, tu as mit près de 2mois avant de te décider à lui dire en face que tu ne voulais pas qu'elle ne te voit que pour ton sourire et ta carrière de mannequin...

    Kise (boude) : C'est parce que je ne voulais pas la blesser...

    Kasamatsu : En attendant, c'est toi qui es blessé, crétin !

    Kise : Tu t'inquiètes pour moi, senpai ?

    Kasamatsu : Non ! Pour ton jeu, rien de plus...

    Kise : Hum... Mais je ne vais pas me laisser déconcentrer... Même si elle est super mignonne et trop gentille !

    Kasamatsu (frappe Kise) : Kise ! Kasamatsu soupira. Bon, c'est l'heure d'aller en cours. Je te préviens, ne sois pas en retard à l'entrainement et reste attentif sinon tu vas le payer, OK ?

    Kise : ... Mais pourquoi tu es aussi méchant ? J'ai dit que j'allais être sérieux...

     

    Kasamatsu tourna le dos au jeune blond, se dirigeant vers sa salle de classe. Franchement qu'est-ce qu'il pouvait l'énerver ! Mais en même temps, son cœur battait pour lui sans qu'il ne comprenne pourquoi. Après tout, Kise était énervant, immature, trop démonstratif et... hétéro...

    Sous ses airs de brute et d'insensible, le capitaine de l'équipe de basketball de Kaijo était une véritable âme sensible, et ça il le savait très bien, ce qui le frustrait au plus haut point.

    Toute la journée, son esprit fut rempli de pensées concernant Kise, chose qui le déconcentrait fortement... Surtout lorsque son imagination débordait, laissant place aux fantasmes du brun. Et ce, depuis maintenant bientôt 3 mois.

    Kasamatsu était tombé amoureux du blondinet et par la même occasion était devenu jaloux de la relation qu'il entretenait avec ces pucelles en chaleur qui ne cessaient de lui tourner autour.

    Il ne reniait pas ses sentiments mais il ne voulait pas les avouer à autrui. Encore moins à Kise par peur de la réaction du blond, de ses sentiments. Kasamatsu se sentit comme une jeune fille amoureuse... A croire qu'il sortait tout droit d'un Shojo.

    Il soupira bruyamment essayant de se sortir Kise de l'esprit afin de suivre le cours, ce qu'il parvint à faire avec difficulté.

    La fin des cours arriva sans se presser. Yukio rangea ses affaires avant de se rendre au Gymnase où Hayakawa attendait le reste de l'équipe.

    L'équipe réunie, l'entrainement pu commencer et comme depuis 3mois environ, Kasamatsu se montrait sévère envers son Kohai.

    L'entrainement terminé, les joueurs allèrent se changer. Kise se dépêcha et sortit avant les autres.

    Kasamatsu, quant à lui, ne mit pas plus de temps avant d'en faire de même.

    Il se dirigeait vers l'entrée du lycée quand il stoppa net. Kise était à la grille, les lèvres collées contre celles de sa nouvelle petite-amie qui avait passé ses bras autour de la taille du mannequin.

    Kasamatsu prit sur lui pour passer à côté des tourtereaux, il ne répondit pas lorsque Kise arrêta son occupation pour lui dire au revoir d'un sourire rayonnant.

    Il mit ses écouteurs et monta le son jusqu’à ne plus entendre les bruits alentours puis marcha un long moment tentant d’oublier ou du moins atténuer ce sentiment désagréable qui l’envahissait. Après une heure à errer dans les rues, il décida de rentrer. Lorsqu’il passa la porte, il fut incendié par son père pour être rentrer aussi tard sans avoir prévenu. Il ignora les cris et monta à l’étage, ferma la porte de sa chambre derrière lui. Une larme coula le long de sa joue, puis une autre... Yukio se retenait de crier, son point se ferma avant d’atterrir violemment sur son oreiller.

    Pourquoi ce sentiment qu’il abritait le faisait tant souffrir ?

    Pourquoi n’était-il pas capable de tout avouer à ce jeune homme qui détenait son cœur ?

    Il regarda son écran d’ordinateur dans lequel se reflétait l’image pathétique d’un lycéen en mal d’amour. Ses yeux se fermèrent et il se laissa tomber sur son lit. Il voyait et encore et encore cette scène qui le faisait souffrir, cette scène qui lui prouvait que tout ce qu’il ressentait n’avait aucune valeur et que rien ne serait possible.

    Ses larmes coulèrent, seul, il ne put retenir ses émotions, sa douleur. Il le savait, cet amour était perdu d’avance…

     

    C’est ce nouvel homme qui se réveilla ce matin-là. Un homme qui s’était promis de ne jamais révéler ses sentiments à Kise, un homme qui avait décider de ne jamais s’interposer entre son amour interdit et une autre que lui. Un homme qui souffrait en silence, seul, sans que personne ne le devine. Un homme qui avait passé ses années de lycéen à étouffer ses sentiments, à ignorer son amour.

    Un homme qui aujourd’hui se retrouvait face à lui après des années de communication à distance.

    Il pleuvait lorsque quelqu’un sonna, Kasamatsu se dirigea vers la porte d’entrée, le journal à la main. La sonnette retentit de nouveau.

     

    Kasamatsu : Oui, oui, j’arrive.

     

    Un tour de clé puis il ouvrit.

     

    Kasamatsu : Oui, c’est qu…

     

    Le journal tomba au sol, un jeune homme au visage angélique et au sourire radieux se tenait au pas de porte, parapluie en main.

     

    Kasamatsu : … Kise ?

    Kise : J’espère que je ne te dérange pas… senpai.

    Kasamatsu : Non… Je… Qu’est-ce que…Euh… Entre !

     

    Kise entra avant d’enlever son manteau qu’il posa sur le porte-manteau.

     

    Kasamatsu : Qu’est-ce qu’il t’arrive ?

     

    Kise baissa la tête tandis que le cœur de Kasamatsu se serra. Voir Kise après tant d’années, dans cet état qui plus est. Il ne savait que faire, incapable de se concentrer. Kise rougit avant de relever la tête, ses yeux pétillants se plantèrent dans ceux de Yukio.

     

    Kasamatsu : …

    Kise : Je t’aime.

    Kasamatsu : … Qu.. ?

     

    Avait-il bien entendu ? Ces mots, de la bouche de Kise l’étonna. Il ne comprenait pas. Tant de questions lui passaient par la tête jusqu’à ce qu’un son qu’il haïssait n’interrompe ses pensées.

    Il ouvrit les yeux, la lumière entrait dans sa chambre. Il regarda le plafond un moment, repensant à ce rêve qu’il venait de faire, ce même rêve qu’il faisait pendant ses années de lycée.

    Ce rêve…

    Ce doux et douloureux rêve.

     

    Pin It

  • Commentaires

    1
    Jeudi 20 Octobre 2016 à 21:54

    Oh, c'est triste.

    Mais en même temps, je trouve ça sympa (bon, c'est pas exactement le bon mot) de lire des histoires qui finissent bien et d'autre non... Je me demande ce qu'est devenu Kise.

    J'écoutais cette chanson en lisant le texte et je trouvais qu'elle allait plutôt bien :)

      • Vendredi 21 Octobre 2016 à 10:40

        Au début ça ne devait pas être un rêve et il devait se retrouver des années plus tard mais j'ai changé.

        Les fins tristes ont aussi leur charme.
        Ce qu'est devenu Kise... Et bie tu m'as donné une idée, je vais voir pour faire un autre chapitre mais du point de vue de Kise !

        Oh tu as raison ! Bon, je comprend que dalle aux paroles mais j'aime bien. :)

        C.

      • Vendredi 21 Octobre 2016 à 11:16
        En fait, pour tout te dire, si ça n'avait pas été un rêve, ce serait allé bien trop vite. Kise n'hésite pas une seconde pour lui dévoller son amour. Et si Kasamastu n'éprouvait pas la même chose ? Il ne semble avoir aucun doute. Le fait que ce soit un rêve explique le fait que tout soit si brusque.

        Oui, c'est ça.
        J'attends de voir ça ! :D

        Moi aussi je ne comprend pas grand chose ;) En gros, c'est une chanson d'amour.
      • Vendredi 21 Octobre 2016 à 12:04

        Oui je sais bien. C'est justement parce que c'était un rêve que tout est allé aussi vite, sinon j'aurais étoffer le récit. J'ai eu l'idée du rêve lorsque Kasamatsu ouvre la porte, j'avais pas d'idée (et pas envie de trop réfléchir) sur le pourquoi du comment de la venue de Kise donc.. Rêve !

        C.

      • Vendredi 21 Octobre 2016 à 12:39
        C'est en fait assez triste de dire ça comme ça, je trouve… Mais bon, ce n'est pad parce que c'était un rêve que ça ne peut pas se réaliser ! On ne sait pas ce que réservent le futur à ses deux là ;)
    2
    Dimanche 13 Novembre 2016 à 03:04
    c'est trooooooop triste !!!!! je vais fondre en larmes !!!!! pourquoi tant de poisse dans la vie de Kasamatsu ????? Rien qu'un rêve ???!!! PUTAIN !! cet histoire m'a touché... Carotte bravo...
      • Dimanche 13 Novembre 2016 à 03:11
        Pour dire vrai quand j'ai commencé à lire je me suis dis comment ce deux ci finirons encore par être ensemble ? mais cette fin a bouleversé toutes mes attente et est vraiment inattendu pour moi. Trop génial !!!
      • Dimanche 13 Novembre 2016 à 11:38

        Merci !
        On ne peut pas toujours avoir de Happy End... Malheureusement pour Kasamatsu. Je suis contente que cette histoire t'ai touché :D

        C.

    3
    Vendredi 25 Novembre 2016 à 17:42

    Maaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaiiiis!! T^T

    A cause de toi je déteste les fangirls! Je ME déteste tu t'rends compte?!

    T'avais pas le droit de faire ça ! (enfin si... mais bon!)

    Depuis que je regarde haikyuu dans ma tête Kasamatsu c'est Iwaizumi... C'est perturbant. :3 (je sais pas si tu regardes haikyuu...)

    Ca fait longtemps Carotte-chan en tout cas! ^^

    PS: T'écris toujours aussi bien! ;)

    Chamallow-

      • Vendredi 25 Novembre 2016 à 22:57

        Hé hé hé !

        Et si ! Ma fanfic, j'ai le droit de ... TOUT !

        Non, je ne connais pas.. Pas vu.. peut-être un jour. :)

        Effectivement ^^

        Merci !!!

        C.

      • Samedi 26 Novembre 2016 à 15:31

        Quooi?! T'as pas vu haikyuu?!! Il faut absolument que tu regardes! c'est aussi bien voir MIEUX que knb! (Oui oui, j'ai dis mieux, et pour que je dise ça c'est que c'est vraiment incroyable!!

        Et Yuri on ice? x)

        Chamallow~

      • Samedi 26 Novembre 2016 à 22:04

        Nope :P Quand j'en aurais le temps, je regarderais.

        Alors ça, jamais entendu parlé.

        C.

    4
    Dimanche 27 Novembre 2016 à 16:10

    Quoi la grande yaoiste Carotte n'a jamais entendu parler de Yuri on Ice, l'anime de sport encore plus gay que Free?! xD

    Tu sais ce qui te restes à faire :3

      • Dimanche 27 Novembre 2016 à 17:17

        Plus gay que Free! ?! Mais j'y cours ma parole !!!

        Plus sérieusement, je regarderais quand j'en aurais le temps... Peut-être pas avant les vacances..

        C.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :